Open mind

Guilde de Raval


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une histoire de sacrieurs : chapitre 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mar 31 Juil - 6:48

- Si ton père n’avait pas été aussi… iop, bien des choses auraient été différentes. Tout change oui, j’ai changé, en bien j’espère…

Serait-ce possible que tout ça ne soit qu’un sombre cauchemar, un mauvais trip ? Khyrra tendit la main vers le visage de Theo et le toucha avec appréhension. A peine l’eut-elle frôlé qu’elle la retira vivement, comme si elle avait craint qu’un serpent la mordre, quoiqu’un serpent l’eut nettement moins effrayée.

« Fais un effort… Pourquoi est-ce si dur ? Regarde-le, il n’est pas si différent… il manque juste un peu de soleil.

Khyrra surmonta sa répugnance et réussit à toucher plus longuement Theo. Ellf ondit alors en larme.

- Je veux rentrer… chez moi… à la maison…

Sur ces derniers mots prononcés faiblement, la sacrieuse s’évanouit avec un dernier soupir.

(HRP : Tayu, reviens !!! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 1 Aoû - 12:52

On va rentrer maman

Theodred se leva et porta sa mere, non pas come un sac de patates, mais comme si elle eut été ce qu'ill y avait de plus fragile au monde. Avec Eor, elle était la seule personne avec qui il avait vécu encore en vie, alors elle etait tres précieuse


Tu vas dormir maman, et tayuu nettoiera le bordel qu'elle... qu'on a causé


Il entra dans la maison, sacrieur et tayuuya etaient toujours la, mais il les ignora. Il allongea sa mere sur son lit, lui enleva les vetements trempés, chercha un semblant de chemise de nuit, utilisant son pouvoir pour la réchauffer, et en habilla sa mere


Tu vas avoir bien chaud

Il la mit dans le lit, et la borda en passant une main dans ses cheveux


Bon, faut nettoyer tout ce boxon et ce sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 1 Aoû - 17:04

Hum ... il y a quelque chose d'etrange ...

Tayuuya était restée un instant le pied figé dans le vide.
En une fraction de seconde, Sacrieur s'était matérialisée au bord du mur couvert de sang, dans lequel elle s'amusait a dessiner des spirales, et autre motif compris d'elle seule.


Quelque chose clochait. La disposition des murs, l'immense mare de sang qui commencait a coaguler .... Tout était bien a sa place, pourtant, Tayuuya ne comprenait pas pourquoi sa soeur et son neveu étaient sorti sans meme un regard pour la déesse. Meme lorsqu'il passèrent la porte, alors que Sacrieur dessinait a moins d'un mètre du battand, ils ne lui jettèrent le moindre regard.

Tu commence a t'en douter, hein?

Incrédule, Tayuuya senti ses poils se herissé alors que Sacrieur se matérialisait juste en face d'elle.

Voila, j'ai terminer le motif

Sacrieur l'attira vers elle, l'enserra dans ses bras.


Ma fille j'ai tellement attendu ce moment, enfin.


Tayuuya réalise a cet instant préci ce qui clochait ... comme pouvait elle toucher le corp, sentir l'odeur d'une déesse? Sacrieur ne devrait pas pouvoir se materialiser dans son plan d'existence. Non, c'etait impossible.
Le sang, tellement de sang que Scarieur s'etait doté d'un corp factice?
Non, la magie du sang permet bien des choses, mais donner corp a une entité immaterielle, c'etait impossible.


L'instant qui lui semblait bref, devait avoir durer un certain temps car elle apercu Theodred, portant Khyrra, entrer dans la maison, puis couché sa soeur dans un lit avant de la border. Elle allait s'appreter a parler lorsqu'enfin elle compris ... et une horreur intense l'envahi.

La, debout a l'endroit ou elle avait discuter avec Théo, se tenait une autre Tayuuya, replique exacte d'elle meme. Et ce qui l'horrifiait tant, c'est que Theodred lui parlait, sans meme lui adresser un regard a elle, la veritable Tayuuya

Mais qu'est ce ...

Sacrieur lui saisi le menton d'une main, et la forca a suporter son regard d'une facon intime.

Si tu peut me voir, et me toucher, c'est que ton ame est desincarnée. Tu te trouve dans le meme plan astral que moi, ma chere fille ... Il me fallait une declaration comme celle que j'ai entendu aujourd'hui pour enfin pouvoir faire de toi la déesse que j'espere tant.

Tayuuya ne pouvait pas resister, elle etait entrainé, tandit qu'une pale copie d'elle meme, un fac-similé que Sacrieur avait insuffler dans son corp a sa place, bernait avec facilité ce neveu qui la connaissait si peu.

Tu sait Tayuuya, certaines manipulation ne sont possible qu'avec une ... comment dire, une abdication de la personne visée ... il faut une faille dans l'esprit pour que le sortilège puisse s'y glisser ...

Sacrieur la plaqua violemment contre le mur rouge-sang, au centre du motif qu'elle venait de dessiner.

Ca va faire un peu mal, mais au moins, apres ca .... Tu sera enfin complete ma fille, debarrassé de cette miserable chrysalide materielle que j'ai ete obligé de te faire porter ... J'espere que tu ne m'en a pas trop voulu ...

Tayuuya regarda, l'ame figée, les levres de la déesse remuer, formant des mots inaudibles mais dont elle devina aisement le but desastreux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Jeu 2 Aoû - 16:09

Etait-ce un rêve ? Ou la réalité ? Du fond de son inconscience, l’esprit de Khyrra se perdait dans les brumes de l’extrême fatigue. Tout ce dont il aspire, c’était un long repos calme et bénéfique, le temps de laisser au corps de la sacrieuse sa régénération et sa totale récupération. Pourtant quelque chose clochait et l’empêchait de lacher prise dans un oubli réparateur. Quelque chose qui le titillait, telle une alarme silencieuse mais bien réelle. Et l’esprit de Khyrra essayait de percer l’origine de ce danger, sans y parvenir, comme s’il était trop diffus, ou comme s’il semblait venir de partout à la fois.

Pour toute personne extérieure, comme Theo par exemple, Khyrra reposait sereinement dans son lit, pâle mais reprenant lentement des couleurs après la perte de sang pharamineuse qui aurait du la tuer. Theo la couvait d’un œil tout en conversant distraitement avec sa tante. Soudain Khyrra s’agita dans son sommeil, ses mains se crispèrent sur les draps alors qu’elle gémissait doucement. Cela dura plusieurs minutes et aurait pu passer pour un simple mauvais rêve. Aurait pu…

Avec un hurlement aussi soudain qu’horrible, la sacri se cambra brusquement à s’en briser la colonne vertébrale, ses mains griffant les draps comme autant d’ennemis invisibles. Son cri mourut mais elle resta parcouru de spasmes violents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: ii   Jeu 2 Aoû - 19:56

Theodred ne reagit pas au grand cri de sa mere, il se contenta de la faire s'allonger et lui appliqua une douce pression pour calmer ses spasmes

Calme toi, il n'y a rien... enfin je crois

Une étrange sensation envahit le corps de Theodred, son echine de mort vivant eveillé lui disait que de la magie noire etait a l'oeuvre ici, mais Theodred doutait de l'affirmation, etant lui meme un receptacle de magie noire sur pattes, et surtout, on est a sufokia, il y a presque autant de mages noirs ici qu'a brakmar, du fait de l'abscence totale de police. Il y avait de fortes chances pour que sa perception soit eronnée


Je suis fatigué moi

C'est un Theodred a bout de nerfs ( car un vampire n'est pas fatigué physiquement ) qui s'assit et but une fiole de sang de phénix, tout en restant concentré sur sa mere qui revait de choses horribles...un monde asse gardien par exemple, pensa le vampire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Ven 3 Aoû - 14:48

Du corp tout entier de Khyrra s'élevait des voluptes d'essences et de couleurs vives, qui serpentaient et dansaient, virevoltante. Le courant les amenaient a elle, la noyait de son flots.

Tayuuya, l'ame collé au mur, sentait s'infiltrer dans son dos les essences, récupérée par le motif dessiné par Sacrieur. Tayuuya regardait, au comble de l'horreur, les forces vitales de sa soeur la quitter; utilisée par sa catin de mère pour faire d'elle un ... artefact de déesse.

Théo ... réagi ... tu devrait le sentir, tu devrais le réaliser ...
Ta nature te permet de déceler les incantations ...
Fait quelque chose ...

Tayuuya se sentait totalement impuissante, livrée aux sévices de sa demi-mère. Immobilisé, son ame était entrainée de force dans un tourbillonement de douleurs morales. Elle ressenti chaques instant de souffrance qu'avait vécu sa soeur ... La rupture avec Perce, la mort de son père ... le choc des révélation du cimetierre ... la traitrise qu'elle-meme lui avait infligé en s'enfuyant comme une lache.

Khyrra hurla, a un tel point que Sacrieur sursauta ...

Hé ben ... qu'elle aboyeuse celle la ..., se tournant vers Tayuuya, j'aurai préféré que ca soit calme et tendre comme moment ... mais on ne peut pas tout avoir je crois ... aller ..., dit elle avec un sourire, terminons ton ascention...

Sacrieur laissait paraitre une joie enfantine. Elle était au comble du bonheur, tenant la gorge de Tayuuya d'une main, l'autre tendu en direction du corp de Khyrra qui perdait de plus en plus d'energie.

Tayuuya réalisa alors un détail, qui pourrait avoir son poids. Elle n'entendait, ne sentait, ne percevait plus aucun élément du monde exterieur, a par ce qu'elle en voyait et en touchait. Aucune odeur, aucun son ne lui parvenait, sur ses 5 cinqs, l'odorat et l'ouie avait disparu. Elle voyait sa copie remuer les lèvres, mais ne l'entendait pas, Théo repondre, sans emettre le mondre son.

Mais le cri de Khyrra avait été parfaitement audible.

Si tu est rélié d'une facon ou d'une autre a cette scène, Khy ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Ven 3 Aoû - 15:25

TDans son esprit mourant, Khyrra perçut une présence familière : Tayuuya. Sans comprendre, elle se retrouva projeter dans le plan de Sacrieur, à l’état d’une émanation spirituelle reliée à un corps terrestre. Tayu se trouvait devant elle, Sacrieur entre elles-deux et un flux d’essence jaillissait de son corps inconscient. La déesse savourait son triomphe.

- Enfin ! L’heure est enfin venue ! Tout ce temps n’aura pas été vain, ni cette comédie au près de cette chère Shaela, si simple à abuser… C’eut été trop difficile de faire tenir une essence d’une telle puissance dans un seul corps, la chair humaine est bien trop faible pour endurer cela. Alors je l’ai séparée en deux, dans deux carcasses différentes : une pour l’esprit à proprement parlé, l’autre pour sa puissance. Et cette pauvre femme si heureuse d’engendrer deux filles ! Quelle niaise… Maintenant, il est tant de vous réunir en un tout unique !

Sacrieur se tourna vers Khyrra, un sourire mauvais sur les lèvres. Cette dernière perçut clairement que la déesse prenait un réel plaisir à cet instant.

« Aujourd’hui, je vais payer pour mes années de rébellion… »

- Et que le pion soit sacrifié au service de l’esprit ! Khyrra ton destin s’arrête ici, tu as acquis la force nécessaire, ton devoir est accompli malgré toutes tes vaines tentatives d’esquive. Soit gentille et sacrifie toi une dernière fois pour ta sœur, qu’elle connaisse sa gloire véritable !

Khyrra sentait son énergie vitale s’amenuiser de plus en plus vite, comme si le flot s’accélérait en même temps que la frénésie de Sacrieur. Bientôt elle n’aura plus la force de résister et alors la déesse pourrait s’emparer de son âme et de son essence spirituelle et les broyer à tout jamais afin d‘alimenter son rituel. Khy avait beau être prête à faire n’importe quoi pour sa sœur, mourir y compris, mais elle n’en était pas arriver au point de se sacrifier non plus à ce point, surtout que cela allait contre la volonté de sa sœur.

Il fallait arrêter le rituel, mais comment ? Comment lutter contre une déesse ?


- Votre petite engueulade a parfaitement servi mes objectifs : l’acceptation de vos rôles à toutes deux, et surtout votre affaiblissement suffisant pour que j’ai entière main mise sur vous. Theodred est un bon garçon, on voit de qui il tient. Khyrra, je n’imaginais pas que ton fils me soit aussi utile ahaha ! Sans ses blessures qu’il vous a infligé, jamais je n’aurais pu établir ce lien avec vos résistances physiques intactes.

La résistance physique… C’était la clef, la magie du sang était directement liée à la vie des gens, sans vie, il n’y avait rien à faire. Seulement, de la vie, il ne lui en restait plus beaucoup, plus assez en tout cas… A moins d’aller en chercher ailleurs !

Sur le plan matériel, Khy dériva sa dernière étincelle d’énergie pour lancer deux sorts :


#Attirance#

- Pardonne moi mon fils…

#Folie sanguinaire#

Theo se retrouva dans le sbras de sa mère et le sortilège arracha une grand epartie de sa vitalité pour la transmettre à Khyrra. Cela suffit pour affaiblir quelques secondes l’emprise de Sacrieur, et le flot d’essence alimentant la glyphe emprisonnant Tayuuya se brisa momentanément.

- Brise le seau ! Un glyphe n’agit qu’en étant intact, lave le sang !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Ven 3 Aoû - 16:00

Tayuuya saisi de ses deux mains le bras de Sacrieur. S'arc boutant de tout son être autour de son bras, elle libéra son sort, de toute la surface de son dos.

#ASSAULT#

Ses jambes et sa nuque se tendirent au points de se rompre. Le sortilège, au contact du sang, créa un vrombissement chaotique de multiples courant d'air contradictoire. L'effet fut radical, le tapissement de sang explosa, traversant les corps astraux de Tayuuya et de Sacrieur, éclaboussant jusqu'au lit de Khyrra, rajoutant une teinte vive a la peau de Theodred.

Mais ... SALE PETITE GARCE !!

Le motif de Sacrieur avait disparu, son etreinte sur l'ame de Tayuuya commencait a se faire moins forte. Tayuuya balanca légèrement du buste, et saisi Sacrieur par la taille a l'aide de ses hanches. Se battre avec un corp astral était tres perturbant.

Utilisant le filet residuel qui la reliait encore a Khyrra, Tayuuya libera totalement l'essence de Sacrieur, la mélant a celle de sa soeur, mixant puissance et potentiel. Pendant quelques secondes, elle ne furent a la fois deux etre distinct, et a la fois cette chose que Sacrieur avait voulu crée pour combler sa solitude. Une chose que Sacrieur ne pouvait plus controler.

Guidant cette être indescriptible dans lequel Tayuuya se fondait avec sa soeur, consciente de réaliser par la même quelque chose qui s'approchait dangereusement du résultat désiré par sa déesse, elle entrepris de combattre Sacrieur.

Elles l'envoyèrent valser a l'autre bout de la pièce d'un seule main. Le corp astral de Sacrieur était affaibli, aussi il était simple pour Tayuuya d'utiliser l'enchantement que Sacrieur venait de laisser deviner, sans risquer de perdre leurs personnalité a toutes deux.

Il était de plus sécurisant de controler son mouvement, au lieu de se laisser gouverné par lui.

Les mouvement de cet être était imperceptible. Chacune, a sa place, Khyrra et Tayuuya, restaient disctintes malgrès cette sensation intensemment fusionnelle. Elles étaient toutes deux a la fois elles même, et a la fois cette chose incomplète qui se déchainait sur Sacrieur.

Sacrieur ne pouvait trouver la force de répondre, balloté a travers la pièce par de simple bourrade lancée au hasard par l'esprit de Tayuuya. Petit a petit, sa magie s'affaiblie, sa présence se fit moins perceptible ...

Tayuuya sentit également ses forces s'estomper, comme si une réalité s'effacait au profit d'une autre. Khyrra sembla s'eloigner d'elle, un peu comme un sentiment disparaissant peu a peu de votre être a cause du temps qui passe.

Ses jambes lachèrent lorsqu'elle reintégra son corp, elle s'ecroula de tout son être sur le sol, a deux pas du lit de Khyrra, ou un Theodred encore quelque peu secoué, et halluciné, commencait tout juste a comprendre l'enjeu de la bataille qui venait de se dérouler.

Pourquoi ... pourquoi luttez vous ainsi ... pourquoi dois-je subbir ... pourquoi est ce je doit payer ma compassion par tant de rejet de ma propre chair ...

Le cri de Sacrieur mourru comme son ame avait disparu, comme l'artefact de Tayuuya avait quitté le corp de cette dernière.

Tayuuya rencontra chez sa soeur le meme regard, témoin d'une prise de conscience au paroxysme des pires peurs imaginables.

Elle n'avait pu qu'esquisser cette chose que Sacrieur désirait crée, rendant son existence temporaire, sans risquer d'y perdre leurs deux personnalités.

Mais cette chose avait été capable de battre un Dieu.


Dernière édition par le Ven 3 Aoû - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Ven 3 Aoû - 16:18

- C’était quoi ? Ce… pouvoir, cette fusion ? C’était ce qu’elle voulait n’est-ce pas ? Tuas… trouvé comment me sauver ?

Khyrra fixait sa sœur avec un mélange de surprise intense, d’incompréhension et de gratitude.

- On a… gagné ? On est… en vie ?

Malgré le retour à la réalité, dans sa maison bien tangible, et furieusement bordélique, Khyrra n’arrivait pas à croire qu’elles aient pu s’en sortir. L’effet de la folie sanguinaire s’amenuisait et les blessures et la souffrance reprenaient leurs droits. La sacrieuse sembla alors remarquer qu’elle tenait toujours Theo entre ses bras, comme lorsqu’elle l’avait attiré pour voler sa vie et les sauver tous.

Elle sourit légèrement et caressa ses cheveux, comme elle avait pu le faire des années plus tôt pour le réconfortait lorsqu’il se blessait. Il se remettrait du sort, Khyrra n’avait pas été en mesure de lui porter une attaque mortelle et sa nature de vampire le mettait à l’abri de ce genre de désagrément. Un instant, la sacrieuse se demanda ce que cela allait lui coûter cette action désespérée, si la non-vie d’un vampire était sans danger, mais elle chassa vite cette préoccupation mineure.


- Merci Theo… Je me sens si… faible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Ven 3 Aoû - 17:09

Theodred, surpris du sang noir qui avait quitté son corps, regarda sa mere bizarrement

il s'est passé quoi la au juste ?

Chez un mort vivant, ce qui anime le sujet de sa force vitale eh bien... il n'y en a pas, impossible donc d'y puiser. Mais cet etat de fait avait crée de l'energie magique residuelle, phénomene étrange chez un vampire normal, mais Theodred n'etant pas un vampire normal, ce phenomene etait a craindre, celle la meme que khyrra avait utilisé pour tenter de le pomper

Euh, rassure moi, tu n'as pas tenté de boire mon sang ?

Il se concentra, et utilisa son sang pour se remémorer des milliers d'années de vie d'autres vampires l'ayant précédé. Des visions cauchemardesques pour certains, il y vit une osamodas vampire tenant des miliers de fideles en laisse, puis sa vison se cadra sur les fideles, des cadavres décharnés, de toutes races, aux vetements vieillis et pourris, mais aux muscles saillants.

Ahjia... Oh non

Theodred sentit les forces de sa mère venir en lui. Le courant ne cessa pas, si il ne faisait rien, khyrra serait bientot une goule a son service.

Maman, ce que je vais faire, je le fais pas par besoin, pas par plaisir, mais pour t'eviter que tes organes internes fondent, que tu perdes tes cheveux, etg que tu deviernnes, en théorie une bete a mon service, me suivant pour se nourrir de la viande exsangue que je te donnerai... une goule, chargée en théorie de me proteger le jour. Tayuuya, dans ma sacoche sur la chaise, il y a deux fioles, passe moi la rouge quand je te le dirai, si tu reagis trop tard... eh bien... reagis quand il le faudra


Dans un mouvement vif comme l'eclair, theodred planta ses crocs dans sa mere pale comme la mort, et absorba son sang. La morsure vampirique a cela de bien qu'elle isole les deux esprits dans une temporalité infine, sans les déconnecter de la realité. Theodred faisait au plus vite pour provoquer la mort artificielle de sa mere, et ainsi couper le lien de noire vassaité, car telle est le terme lorsqu'un vampire donne son sang a boire a d'eventels fideles. Et dans une scene intemporelle, Theodred s'excuse pendant des mois entiers d'avoir fait cela... Et dans la realité, un Theodred, une lueur de fauve dans le regard, absorbe la derniere goutte de sang de sa mere, avant de se controler et de s'ecarter en hurlant, le bouche pleine de sang

VERSE LA FIOLE !

Furent peut etre les derniers mots qu'entendirent Khyrra, mais au moins, elle ne deviendrait pas un etre décérébré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Ven 3 Aoû - 18:49

Avachie sur le sol, les muscles totalement relachés, comme si son corp avait été dépourvue d'une ossature architecte, Tayuuya entendit les avertissement du sacrieur vampire.

Il doit ... savoir ... ce qu'il fait ...

Tayuuya savait deux choses a propos de Théodred : qu'il revait de boire son sang jusqu'à la dernière goutte.., et que jamais, oh! non, jamais il ne permettrait que sa mère ne trépasse ou ne subisse le même destin que lui.

Elle rassemble ses dernières forces, refoula jusqu'aux abimes de son ames le spectacle de Theodred mordant sa soeur ... et saisi la sacoche d'une main tremblante ...

Elle fini par y découvbrir deux fioles de couleurs, laissa trainer un regard curieux sur la première, tout en saisissant la rouge avec fermeté. Elle la déboucha dans la continuité de son mouvement, et s'approcha titubante du lit, tandis que le cri de Theodred la pressait.

Elle laissa un fin coulis se répandre dans la bouche de Khyrra, et attendit, le bras fébrile, que le contenu tout entier de la fiole ne se soit versé dans la gorge de sa soeur.

Une fine goutte coula de la comissure des lèvres de Khy, descendit en courant le long de sa joue, pour aller mourir en une auréole sur l'oreillé de plumes de kwak des glaces de la crainte sacrieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Dim 5 Aoû - 14:31

Khyrra n’eut pas le temps de comprendre et encore moins celui de réagir ; elle sentit seulement la morsure lorsque les crocs de Theo percèrent sa gorge. Dans la fraction de seconde suivante, elle tenta de se débattre avant d’être réduite à l’impuissance.

- Theo… ne fais pas ça…

Ce fut tout ce qu’elle put articuler tandis que Theo vidait son corps de son sang. Passée la morsure, elle ne ressentait plus aucune souffrance, mais plus la fuite du fluide vital. Lorsque son cœur abandonna le combat et cessa de battre faute de sang à pomper, elle ne se sentit pas non plus passer de vie à trépas. Tant que Theo se repaissait de son sang, il retenait son esprit prisonnier, même si elle était physiquement morte. Et c’est avec une horreur infinie qu’elle avait assisté à cela sans rien pouvoir faire pour l’en empêcher.

« Comment as-tu pu me faire ça ? Tu tiens donc tellement à te venger pour me condamner ainsi ? »

Tayuuya versa le contenu de la fiole dans sa bouche, mais cela, elle ne le vit pas, trop bouleversée par cet avenir qu’elle entrevoyait. Il fallu quelques secondes à la potion pour faire effet et arracher brutalement Khyrra à la relative sérénité de l’esprit et l’expédier à nouveau dans le dur monde physique avec toutes ses vicissitudes.

Khyrra ouvrit les yeux soudainement, comme pas un retour miraculeux à la vie, vu que c’était le cas il faut dire. Vivante, mais mal en point. La potion l’avait rendue fiévreuse et lui laissait une sensation de brûlure dans les veines, le temps que son corps refabrique du sang. Sa respiration était sifflante, et chaque inspiration la mettait à la torture, comme si des milliers d minuscules aiguilles déchiquetaient ses poumons à chaque souffle.


« Est-ce que c’est ça la douleur de la transformation ? Oh non, je ne veux pas devenir un monstre… »

La douleur faisait perler de la sueur sur son front, la sacrieuse aurait donné n’importe quoi pour retrouver le confort relatif de l’inconscience… ou de la mort. Khyrra fixait sa sœur et son fils d’un regard insistant et implorant. Sa voix n’était rien de plus qu’un mince filet rauque à peine audible.

- Par pitié, achevez moi ! Je ne veux pas d’une éternité de mort vivant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Dim 5 Aoû - 15:16

Le regard de Tayuuya passa de Khyrra a Théo, puis revint sur Khyrra.
Elle caressa légèrement le front de sa soeur et enleva rapidement sa main : il était brulant.

- Est ce que ce foutu cadavre ambullant savait un tant soit peu ce qu'il faisait?

Le regard de biais qu'elle lui jetta était chargé d'accusation. Le vampire, repu, ne détachait plus ses yeux de sa gorge désormais, comme en prévision d'un futur repas.

Tayuuya serra les mains de Khyrra dans les siennes. Sa soeur n'arretait pas de se convulser, criant et reclamant encore et encore qu'on l'acheve sur l'instant. Un furieux combat semblait prendre place dans son corp, le sang de phoenix luttait contre les enzymes vampiriques, et la chaleur qui en resultait semblait consummer le corp tout entier de Khyrra.

Tayuuya ferma les yeux, inspira profondement, et chercha au plus profond de son âme l'image la plus complete qu'elle pouvait saisir de Kharasu.





Kharasu ...



Kharasu ....





Saloperie d'Eniripsa a la manque!


Quoi? Quoi? Tu nous dérange en pleine.. heu .. conversation avec Gritche ...

Ne commence pas a entrer dans des delires, eni, je suis dans une sale situation ... tres sale ....J'ai besoin de tes services ... et VITE ...



Tayuuya essaya de visualiser mentalement avec la plus grande précision la scène qu'elle vivait, afin de mettre l'éniripsa au courant des problèmes qui allait l'attendre.

OK ! Je fonce chez toi, je recupere le maximum de matos pour preparer des Raide Boule ... Tu lui a donner quoi?

Sang de Phoenix

Pas malin, le sang de Likorne est mieux, ca évite l'échauffement ... je suis la dans 346 secondes ...





De nouveau en contact avec l'univers qui l'entourait, Tayuuya s'apercu avec horreur que Khyrra ne bougeait plus, livide.

Khy! Khy!

Elle la giffla a deux reprise, mais le corp de la Sacrieur demeura inerte.

Merde, merde, merde ....

Arrete de dire n'importe quoi, et ecarte toi ...

Kharasu avait débouler dans la pièce sans que personne ne le remarque.


T'as fait vite

Alexiel était chez toi, elle avait du stock en reserve ...

Le petit eniripsa sorti plusieures fioles de sa sacoche. Il vida la première a même le corp de Khyrra, innondant son lit.

C'était..?

Potion de tzunami .... c'est pour rafraichir son corp... t'es vraiment une merde comme alcho, toi ... tu ne connait pas ca?

L'eniripsa passa sur le lit, se placa a califourchon au dessus du corp de Khyrra ...

Tiens lui la tete ... voila ... penche la en avant ...

Tayuuya s'executa et regarda l'eniripsa vider le contenu d'une fiole dans la gorge de sa soeur, puis d'un seconde de teinte ochre.

Bien dit l'eni en descendant du lit, je laisse la sacoche

Il posa la sacoche,pleine de fiole de Raide Boule, au pied du lit.

Il lui est arrivé quoi au juste?

Oh! rien de bien méchant, Théo ici présent, désignant Théodred, l'as poignardée, Sacrieur a voulu l'achever et théo en a remis une couche en vidant le contenu de ses veines ...

L'eni resta bouche bée, des yeux ronds braqué sur le vampire ...

Bon, ben je vais vous laisser, j'ai une xelorette qui boue a la maison ...

Aussi discretement qu'il était apparu, l'eniripsa disparu de la pièce, laissant Théo et Tayuuya seuls face a une Khyrra qui reprenait lentement quelques couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Dim 5 Aoû - 18:49

Khyrra perdit legerement conscience, suite a l'acces de fievre

Ne panique pas... elle est déja guerie, c'est plus dur de regagner vite des forces que d'en perdre vite. Ce qui peut aller plus vite pour la guerir, c'est ça

Theodred bougea et ramassa un petit sac, de couleur vive, il regarda ce qu'il y avait a l'interieur. Il soupira en versant sur le lit ce qui fut de superbes bonbons de la foire du trool, et qui n'etaints plus la qu'un tas de bouts de bonbons

J'ai du la saigner car mon sang en elle, c'etait comme de la mort aux rats... et ce que tu lui as fait boire est du sang de phénix grand cru. Elle sera sur pied d'ici deux heures, car je vais la reveiller.

Theodred ouvrit délicatement la bouche de sa mere et y glissa ce qui avait été un bonbon tofu. Le sucré etant un gout agreable, il aiderait a ramener Khyrra a la conscience. Theodred caressait les cheveux de Khyrra et ne put s'empecher de pleurer

Elle... est si belle quand elle dort... J'ai... pas pu faire autrement... T'en fais pas Tayuu, je... je vais la ramener

Theodred se concentra, le fait qu'il ait bu le sang de sa mere lui permit d'entrer dans son reve d'inconscience.

"je ne veux pas etre une morte vivante"

Theodred apparut a l'esprit de khyrra, flottant sur les brumes de l'inconscience. il la releva, pour la mettre debout sur un tapis de brume

Je sais ce que tu vas me dire, que je suis qu'un raté de mort vivant, mais jai une bonne nouvelle pour toi, tu es vivante, et totalement, je tai vidé de ton sang pour enlever la toxine que tu as prise pour sauver Tayuu et qui est par nature dans mon sang et je t'ai donné un elixir de ressurection, du sang de phénix de grand cru, que j'utilise pour me balader le jour. Tu devrais t'en tirer, maman.


Il lui tapa sur l'epaule et s'inclina pour s'excuser

Ah oui, j'etais venu pour te... souhaiter une bonne fete des meres. Quand tu seras retablie, on ira rire un peu, avec Tauuya si elle veut. T'es la meilleure, maman, j'aurais voulu etre comme toi

Il disparut de l'esprit de Khy, et ils reprirent conscience tous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mar 7 Aoû - 3:39

L’incendie provoqué par le sang de phénix avait eu raison de sa résistance et Khyrra tomba dans le coma. Sans l’intervention de Kharasu, le remède aurait consumé ses dernières forces et l’aurait achevé, exauçant ainsi son dernier souhait. L’imisciation de son fils dans son esprit ne lui laissa pas de souvenir lorsqu’elle émergea.

- Fête de quoi ?

Seuls ces mots restaient gravés de sa rencontre inconsciente avec Theo, le reste n’était plus qu’un rêve déjà oublié. Le sucre du bonbon avait quelque chose de très agréable après la torture infligée par le sang de phénix, mais au moins était-elle vivante et plus en danger de se transformer en monstre assoiffé de sang. Elle ne souffrait plus, ou du moins à un niveau qu’un sacrieur ne considère pas comme une douleur véritable, mais une grande fatigue s’installait.

Khyrra regarda Theo puis Tayuuya, avant de revenir à Theo.


- Theo, sois sage avec ta tante.

Khyrra sourit et ses yeux se fermèrent lentement sur le monde environnant, sur la vision d’une Tayuuya rassurée. Ce fut un long sommeil sans rêve, uniquement dédié à la récupération physique.

C’est un rayon de soleil insistant qui la tira de son repos réparateur. Elle s’éveilla lentement, contrairement à son habitude de bondir aussitôt du lit, et regarda ce qui l’entourait. La maison sentait le propre et le frais, le bazar du combat avait était rangé et le sang nettoyé, Tayu et Theo discutaient à voix base à l’autre bout de la pièce.

Elle hésita une fraction de seconde entre se lever ou rester couchée. Oh et puis, un peu de flemmardise n’avait jamais fait de mal à personne, surtout pas après avoir échappé à la mort 3 fois en une soirée. Elle se contenta donc de s’enfoncer un peu plus dans l’oreiller et d’écouter distraitement leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 18:35

Theodred etait assis sur un fauteuil, dans l'ombre, seuls ses yeux brillaients, fixant Tayuuya. Il rompit le silence

Des qu'ele sera reveillé, j'ai une activité a lui proposer. du genre, grosse baston, grands dangers. Mais, cela necessite de me faire confiance


Il haussa les épaules

Je suppose qu'elle doit avoir confiance en son fils unique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 18:39

- Théodred, la confiance ... on peut te l'accorder facilement ... mais lorsque tu la perd ... il devient tres difficile de la récupérer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 19:09

Ma mère a vu ses erreurs, mais ce n'etait pas entierement sa faute. Quand a te faire confiance, en effet, c'est dur, etant donné que tu ass directement prouvé ton amitié envers moi, en me tuant de sang froid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 19:14

Une ondulation parcouru l'échine de Tayuuya. Quelque chose de refoulé, d'enfoui voulu se frayer un chemin aux travers de mutliples barrières hérigé dans son esprits.

- Tu est encore plus fou qu'immonde Théo, quel est ce fantasme débile que tu me sort aujourd'hui? Tu ne pense pas avoir déja causer assez de remue ménage? Tu a poignardé ta mère !! Et tu parle de confiance ! Tu m'as aggresser !! Et tu lance des accusations aussi stupides qu'infondés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 19:22

Tu as la mémoire courte, ma chère Tante

Theo avait prononcé cette phrase avec dégout

Tu m'as tué, je me suis laissé faire, un jour, dans l'arene de Bonta, souviens toi. Et qui es tu pour me dire quoi faire ? si je ne m'etais pas défendu vous m'auriez tué de sang froid ! Si je suis fou et immonde, tu es sotte et irresponsable, incapable de sortir des jupes de ma mere, toujours a couiner pour demander son aide.


Il sourit

Mais au moins, tu es franche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 19:30

- Une arène ..? Théo ... je n'ai jamais mis les pieds dans une arène avant ta mort ... De plus, tu semble oublié que j'étais démonne à cette époque ...

Tayuuya avait beau se sentir dans son bon droit ... quelque chose la tourmantait, une voie, une sensation qui dansait dans son esprit, cherchant par ses répugnantes caresse à se reveler à ses yeux.


- C'est pour cette raison que depuis tout ce temps tu fait une fixation sur moi? Que tu cherche depuis tant de temps le moyen, avec cet imbécile de iop qui te sert de père, a m'humilier, a me vider de mon sang de sacrieur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas



Nombre de messages : 37
Age : 27
Classe : Iop / Sacrieur
Niveau : 134 / 85
slogan : Botter le train des osas, une grande passion
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 19:50

Tu n'es pas de taille a insulter mon pere, il pourrait te tuer tres facilement. Alors, garde toi de celui que tu insultes

Il rit

mais c'est vrai qu'il est tres con, ceci dit, oui, c'est pour ç que je te traque, pour sentir la peur dans ton visage, te voir me supplier

Il sourit sinistrement

Mais j'ai eu ma part de sadisme, je t'ai poignardée et molestée a mon gout, donc nous sommes quitte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Mer 8 Aoû - 20:02

- Ce que tu prend pour de la peur Théodred, n'est qu'un profond dégout ...

Tayuuya ressenrtait cependant une gêne, une sensation désagréable ... pas de la peur, non ... ni du dégout comme elle voulait le faire croire. Cette sensation glacait son échine et lui provoquait des sueurs froides.


- Je ne pourrai donc jamais arriver a te raisonner ... jamais je ne ferais ressortir de toi ce petit ...

Tayuuya réalisa avec effroi qu'elle n'avait conservé aucun souvenir de Théodred étant enfant. Plus rien ... la seule image qu'elle avait de lui ... c'était cet être aux yeux vides et à la peau blanche ...

- Jamais ...

Le son mourru dans sa gorge, elle cru entendre sa soeur émettre un léger grognement, et son attention se porta vers le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra/Sheen

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 165
slogan : Y\' des jours où il faut pas m\'faire chier... Et y\'a des jours tous les jours
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Jeu 9 Aoû - 14:44

Khyrra avait suivi avec attention tout l’échange, sans trop comprendre il faut le dire.Deq uoi parlait Theo ? Tayuuya n’avait jamais mis les pieds dans une arène avant que sa sœur ne l’y traine de force, quand à attaquer Theo à l’époque dont il parlait c’était encore plus improbable. A vrai dire, il n’y avait que peu de temps que Tayu était devenue autonome, assez mature et sûre d’elle pour se balader sans la surveillance de sa sœur. Un sacré soulagement pour celle-ci d’ailleurs, qui avait commencer à se demander si son propre fils ne serait pas adulte et indépendant avant sa tante.

Elle voulut se redresser pour s’asseoir plus confortablement, se demandant lequel des deux allaient craquer avant l’autre et attaquer en premier. Mais elle eut à peine esquissé son mouvement que vrille de douleur naquit dans sa poitrine et la fit retomber sur son oreiller. Ressuscitée ne veut pas dire en pleine forme… Les coups de poignards étaient guérir en apparence mais la chair avait encore besoin d’un peu de temps pour se remettre complète.

Cependant, son grognement de douleur avait attiré l’attention sur elle et interrompu cette si passionnante discussion.


- Theodred, ça n’est pas bien de parler ainsi de ton père ! Tu lui dois le respect !

Fit-elle d’un ton faussement sévère.

- Même s’il est vrai qu’il est particulièrement con et que je donnerais cher pour lui flanquer une raclée une bonne fois pour toute pour tout le mal qu’il m’a fait.

Elle marqua une pause puis changea de sujet.

- puisque je vous ai tous les deux sous la main et que je vais visiblement restée clouée au lit pendant un moment, nous allons pouvoir mettre à profit ce temps libre pour parler. Parler d’avenir et de Sacrieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tayuuya
Ambassadrice Open Mind
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Classe : Sacrieur
Niveau : 101
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   Jeu 9 Aoû - 16:20

Les sensations désagréables que Tayuuya avait ressenties quelques secondes auparavant avaient disparues. Les remarques perfides de Théodred étaient loins, très loin, et Tayuuya s'était focalisée sur le reveil de sa soeur.

- Tu t'est finalement réveillé ...

Si Tayuuya s'accordait aisément aux remarques strictes que sa soeur pouvait régulièrement prononcé, se sentir incluse par sa dernière remarque ne lui plaisait pas.

Elle semble encore et encore me prendre pour sa fille ... J'ai l'impression d'être mise au même rang que celui la ...

Son regard traina sur la peau blanche de Théodred, puis sur le lit dans lequel sa soeur l'observait, dardant des yeux de félin sur son visage.


On dirait qu'elle essai de lire en moi ... que cherche t-elle donc encore a savoir?

- Parler d'avenir ... avec lui ca risque de durer assez longtemps ... une éternité même ...

Tayuuya esquissa un sourire narquois à l'attention de Théodred. La conversation lui avait donner un arrière gout de cynisme qu'elle comptait faire ravaler a son neveu.

Elle se tourna vers Khyrra, étendue, attendant une remarque désobligeante en soutien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire de sacrieurs : chapitre 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire de sacrieurs : chapitre 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire du Serveur: Chapitre 11 à 21
» [NON I.E] L'histoire d'une famille, la famille Tominari ! [Chapitre 2 en ligne !]
» La Deathwing, 1ère Compagnie du Chapitre des Dark Angels.
» [LOY] Chapitre des Ultramarines
» [SMC/LOY] Chapitre des Executioners.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Open mind :: Rue Piétonne :: Taverne :: Tables des conteurs-
Sauter vers: